La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Enceinte en végétarienne... pas de problème!

Posté le 08/06/2017

Quel bonheur de voir enfin un petit trait bleu sur le test de grossesse ! Vous venez tout juste d'apprendre que vous êtes enceinte... Wahoo c'est un bouleversement et une super nouvelle !

 

Vous êtes encore bouleversée que plusieurs questions se cheminent dans votre esprit telles que : à quoi ressemble le fœtus? Comment ma grossesse va-t-elle se dérouler? Quelles sont les démarches administratives? Comment va-t-on s'organiser pour l'arrivée du bébé? A qui bébé va ressembler? Quelles transformations mon corps va-t-il subir?

 

Mais petit stresse en plus du moment, vous êtes végétarienne! Des questions supplémentaires peuvent alors s'imposer à votre torture mentale des premières semaines... Vais-je devoir manger de la viande et du poisson? Le régime alimentaire du végétarisme va-t-il suffire aux besoins du bébé? Vais-je devoir prendre des compléments alimentaires? Vais-je pouvoir allaiter?

 

Pas de stress vous êtes au bon endroit! Ces quelques lignes vont vous expliquer simplement que vous pouvez être enceinte et végétarienne sans aucun dangers pour votre petit trésor !

 

Tout d'abord, pour répondre à vos interrogations, je vais vous expliquer ce qu'est le végétarisme.

Le végétarisme est une alimentation qui est composée principalement ou exclusivement de végétaux. Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à adopter une alimentation végétarienne. Que la motivation soit religieuse, idéologique ou pour des raisons de santé ; il existe différents types de végétarisme et leurs aliments associés comme le démontre le schéma suivant :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, la plupart des végétariens excluent les viandes, les volailles, les poissons et les fruits de mer de leur alimentation. Les végétaliens, mot de même famille que «végétal», excluent de leur alimentation tous les produits d’origine animale, tels que les produits laitiers et les œufs.

 

Une alimentation végétarienne variée et équilibrée peut couvrir les besoins d’un adulte.

 

Mais attention, plus l’alimentation est restrictive, plus elle doit être variée afin d’éviter le développement de carences nutritionnelles telles qu'une carence en vitamine B12 qui peut entraîner chez le nourrisson un retard de développement cognitif, un manque de tonus musculaire ou une atrophie du cerveau et chez la maman des problème d'anémie pernicieuse, favoriser l'apparition de maladies cardio-vasculaires ou même une glossite.

 

Il peut aussi y avoir une carence en fer, qui peut augmenter les risques d'accouchement prématuré, d'avoir un bébé de faible poids à la naissance et chez la maman on peut retrouver une fatigue intense et une pâleur anormale de la peau.

 

Mais aussi une carence en calcium et en vitamine D qui peut provoquer un sous-développement du fœtus avec la maladie du rachitisme, et augmenter les risques d'une pré-éclampsie ou de souffrir de l'ostéoporose.

 

Pour finir, une carence en oméga-3 peut être facteur d'un sous-développement cognitif du fœtus !

 

Note : toutes ces recommandations en fait de carence s'adressent aussi... aux non-végétariens ;) 

 

En étant une femme végétarienne vous avez l'habitude d'avoir une alimentation riche, vivante et surtout variée... Des légumes, des céréales, des féculents, des produits laitiers, des noix, des graines, etc. Très bien, vous pouvez garder ce régime alimentaire durant votre grossesse, cependant pensez à prendre en supplément des vitamines prénatales qui regroupent plusieurs vitamines dont vous et votre bébé avez besoin.

 

Ainsi, je vous conseille de prendre des vitamines prénatales complètes et naturelles qui sont composée de cette façon :

  • 0,4mg d'acide folique,
  • 16 à 20mg de fer,
  • 10 000 UI de vitamine A (maximum),
  • Vitamine B12 (pas de dose limite).

 

Il existe la vitamine prénatale New Chapter qui est faite de légumes et de plantes biologiques, la Sisu ou les vitamines prénatales New Roots.

 

De plus, pour un meilleur confort, il est important de consommer ces vitamines lors de votre repas (le midi par exemple), d'espacer cette prise de deux heures par rapport à une autre prise de médicaments, et de surtout favoriser des vitamines prénatales composées d'une source en fer végétale pour éviter la constipation et une absorption plus facile par votre organisme.

 

Attention, même si vous prenez des vitamines prénatales il est important de manger une protéine complète à chaque repas.

 

En tant que végétarienne, pour créer une protéine complète vous devez utilisez quelques formules mathématiques nutritives. En effet, vous devez associer une céréale avec une légumineuse, ou une céréale et du soja, ou alors une céréale avec une noix ou une graine, ou pour finir une légumineuse avec une noix ou un graine.

 

Voici quelques exemples de chaque catégorie que vous pouvez utiliser pendant votre grossesse:

  • Céréales = épeautre, riz, maïs, quinoa, sarrasin...
  • Légumineuses = lentilles, pois chiches, arachides, haricots secs...
  • Noix = amandes, noix de cajou, noix de coco, pistaches...
  • Graines = sésame, tournesol, citrouille, chia, lin...
  • Soya = tofu, miso, fèves de soja, lait de soja... 

 

Pourquoi pas vous faire plaisir en dégustant des lasagnes de blé intégral avec de la sauce tomate au tofu, du pain d'épeautre et beurre de noix de cajou ou aussi une galette de sarrasin accompagnée d'une boisson d'amande... Quelques petites idées, maintenant à vous de jouer;)

 

Cependant, faites attention à ne pas trop associer de protéines, maximum 2 à 3 par repas car c'est la capacité de digestion de votre estomac!

 

Pour finir, si vous désirez après votre accouchement allaiter votre nouveau-né, voici quelques informations.

 

Tout d'abord, sachez qu'une nouvelle maman a besoin de plus de calories pendant sa période d'allaitement que durant sa grossesse, environ deux collations de plus soit 1900 calories par journée contre 1200.

 

De plus, la vitamine B12 se retrouve dans votre lait maternel en quantité plus ou moins importante; ainsi, vous n’en consommez pas suffisamment, votre lait en sera pauvre.

 

Par ailleurs, un pauvre niveau de fer dans votre organisme peut se refléter par une diminution du niveau de fer dans votre lait maternel. La majorité des bébés ont des réserves de fer jusqu’à environ l’âge de 6 mois, mais si vous avez fait de l’anémie durant la grossesse, il est possible que les réserves de fer du bébé s’épuisent plus tôt, mettant le bébé à risque de carence en fer.

Des cas ont été observés où des nourrissons allaités par leurs mères végétaliennes ou végétariennes qui ne prenaient pas de compléments, présentaient un retard de développement cognitif, un manque de tonus musculaire ainsi que, dans certains cas, une atrophie du cerveau.

Je vous conseille donc en tant que maman végétarienne ou végétalienne de tout simplement continuer vos vitamines prénatales durant la période où vous allaitez pour la bonne santé de votre bébé !

 

Si vous recherchez plus d'informations sur le végétarisme et la grossesse, je vous conseille de lire le petit livre «Enceinte et végétarienne» de Hélène Defossez. Cette dernière détaille dans ce guide la grossesse, l'arrivée de bébé, l'allaitement et la diversification alimentaire pour les futures mamans qui sont végétariennes.

 

En conclusion, de nos jours, être végétarienne et enceinte c'est possible et cette situation ne posera pas de problèmes de santé pour vous ou votre bébé.

En effet, grâce à de bonnes habitudes alimentaires avec un régime variée, une protéine complète et des vitamines prénatales le développement de votre fœtus se fera sans danger et vous vivrez votre grossesse en toute simplicité !

 

Danaëlle Dupuy