La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La charge mentale : comment s'en libérer?

Posté le 03/10/2017

Par Isabelle Dagenais

 

En tant que maman vous êtes celle qui pensez, prévoyez et planifiez ce qui est nécessaire pour le bon fonctionnement de votre famille ? Cette charge pèse lourd sur vos épaules ? Voyons comment il est possible d’alléger votre fardeau ?

 

Cette réalité que vous vivez porte le nom de charge mentale.

Cette charge mentale est problématique si elle vous mène à l’épuisement, à un sentiment d’insatisfaction et si elle cause des conflits dans votre vie de couple. La lourdeur que vous ressentez provient de la répétition des tâches, de la constance des préoccupations, du peu de reconnaissance et du manque de soutien.

 

Sachez que la première étape pour pouvoir transformer une situation problématique est d’en être conscient ! Une personne ne peut pas changer une situation dont elle n’est pas consciente ! Donc à la base il doit y avoir une prise de conscience en vous et chez votre partenaire concernant les enjeux de votre vie familiale. Évidemment, vous n’avez pas le contrôle sur les prises de conscience de votre partenaire ! Pour aider à mieux saisir les enjeux, je vous suggère quelques réflexions.

 

Réflexions pour vous

 

Quel aspect me pèse le plus dans ma vie de maman ?

Qu’est-ce qui est important pour moi ?

Suis-je perfectionniste et/ou performante ?

Ais-je de la facilité à dire non ?

Est-ce que je peux accepter que les choses soient faites différemment ?

Suis-je une personne anxieuse ?

Quelles sont mes forces/ talents et aptitudes ?

Est-ce facile pour moi de dire que je n’y arrive pas seule ?

C’est quoi pour moi être une « bonne mère » ?

Qu’est-ce qui contribuerait à mon bonheur ?

 

Réflexions pour lui

 

Qu’est-ce qui me pèse le plus dans ma vie de papa ?

Qu’est-ce qui est important pour moi ?

Quelle est mon implication dans la vie familiale ?

Est-ce que je prends des initiatives ?

Si oui, comment sont-elles reçues ?

Quelles sont mes forces/ talents et aptitudes ?

Ais-je le sentiment de soutenir ma conjointe ?

C’est quoi pour moi être un « bon père » ?

Qu’est-ce qui contribuerait à mon bonheur ?

 

 

Demander ou ne pas demander ?

 

Les mères que je rencontre en ont assez de devoir demander pour que leur partenaire participe aux tâches et planification de la maisonnée. Elles souhaiteraient n’avoir rien à demander et que leur partenaire prenne des initiatives.

 

Idéalement, vous et votre conjoint auriez la même vision des choses et le même niveau d’implication ! Or le changement de mentalité prend du temps. Je ne suis pas convaincue que d’arrêter complètement de demander simplifiera votre vie à court terme.

 

 

Comment amorcer un changement ?

 

  • Parler de votre ressenti face à cette charge et les conséquences sur votre bien-être.
  • Identifiez vos priorités et vos valeurs communes
  • Laisser votre partenaire avec les enfants sans avoir tout préparé
  • Diminuer vos exigences
  • Honorer vos besoins personnels
  • Éviter les reproches
  • Faire une liste de ce qu’il y a à faire selon la fréquence (quotidienne/ hebdomadaire/mensuelle/annuelle/ occasionnelle.
  • Répartir les tâches et les « départements » selon vos intérêts et vos aptitudes.

 

 

En ce qui concerne les solutions suggérées, sachez que c’est à vous de trouver ce qui fonctionne selon votre personnalité, vos valeurs et celles de votre conjoint. Rappelez-vous que vos habitudes ne se transformeront pas en quelques jours. Le changement est possible avec de la compréhension envers l’autre, de la communication et un engagement mutuel envers votre bonheur familial !